Economie circulaire

SUEZ réalise à Marseille une unité de production et d'injection de biométhane à partir du traitement des eaux usées

SUEZ, à travers sa filiale SERAMM, lance officiellement ce jeudi 8 mars, la construction à Marseille de la plus grande unité de production et d’injection de biométhane en France, à partir du traitement des eaux usées. La Métropole Aix-Marseille-Provence, SUEZ, l’Agence de l’eau, l’ADEME et la Région Provence Alpes Côte d’Azur investissent 9,2 millions d’euros pour la transformation d’une partie de la station d’épuration Géolide, à Marseille, afin de produire, dès le 1er janvier 2019, l’équivalent de la consommation de 2 500 foyers en biométhane.

Le biogaz, une énergie verte au service d'une métropole durable

A partir du 1er janvier 2019, le biogaz issu du processus de digestion des boues sera récupéré, transformé en biométhane et injecté dans le réseau public de gaz naturel, à raison de 2,3 millions de Nm3 par an**. L’installation est dimensionnée pour une extension future à 3,8 millions Nm3/an, ce qui en fera la plus importante de France.


La Métropole Aix-Marseille-Provence disposera, sur son territoire, d’une capacité de production d’énergie verte pouvant alimenter environ 2 500 foyers. Par ailleurs, ce biométhane - sous forme  compressée - pourra également, à terme, servir de biocarburant pour l’approvisionnement des transports en commun au gaz (GNV).
La réalisation de cette unité de biométhane présente plusieurs bénéfices au regard des aspects environnementaux. En effet, la part de biogaz valorisable augmentera de 35 %, tandis que les émissions de CO2 dans l’atmosphère devraient, quant à elles, diminuer de 30%.

Retrouvez l'infographie dynamique Les eaux usées ont de la ressource