Retour à la page d'accueil

Des eaux de baignade surveillées par SUEZ sur la Côte de Nacre

Dans le cadre d’un contrat de délégation de service public avec le Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Côte de Nacre, Eaux de Normandie, filiale de SUEZ, assure la surveillance de la qualité des eaux de baignade durant les périodes estivales.

La mission
Situé dans le Calvados, la Côte de Nacre est constituée de nombreuses stations balnéaires rendues célèbres par le débarquement. Très prisée des touristes, par sa situation géographique (moins de 3 heures de Paris) et par son histoire, la Côte de Nacre voit sa population se multiplier par deux pendant la période estivale. Pour répondre à la directive européenne qui impose aux communes une gestion active des plages, une surveillance régulière de la qualité des eaux de baignade, et un renforcement de la communication auprès du public, le Syndicat Intercommunal de la Côte de Nacre a confié cette mission à SUEZ.
8
plages
surveillées en 2017 sur la Côte de Nacre
56
prélèvements
sur la période estivale de 2017
Notre réponse

Surveiller les eaux de baignade avec la méthode d’impédancemétrie 

La méthode retenue pour assurer la surveillance des eaux de baignade est celle de l’impédancemétrie, grâce au courant électrique envoyé dans l’eau, la présence de miro-organismes est ainsi détectée. Cette méthode alternative permet d’obtenir une réponse rapide sur la qualité microbiologique des eaux de baignade pour une meilleure gestion du risque sanitaire.
Le principe de cette méthode est basé sur la variation relative de l’impédance dans le milieu de culture, pour Escherichia coli et les entérocoques fécaux, germes indicateurs de contamination.
Le système comporte 2 incubateurs et permet un traitement simultané de 31 échantillons.

Le laboratoire d’analyse d’Eaux de Normandie est basé dans la station d’épuration de Bernières-sur-Mer. Les prélèvements effectués, y sont analysés, par une laborantine d’Eaux de Normandie qui réalise également les analyses bactériologiques au laboratoire de la station à l'aide de la plateforme de mesures par méthode impédancemétrie.
Le laboratoire permet d’accueillir les techniques d’analyses microbiologiques des eaux de baignade requises pour ce besoin :

  • une méthode d’analyse rapide par impédancemétrie
  • et la méthode normalisée par microplaque reconnue par la réglementation et utilisée par les Agences Régionales de Santé

Les résultats

Cette technique permet de connaître rapidement la qualité microbiologique des eaux de baignade.

Les résultats sont obtenus en 4 à 8 heures pour E.coli et en 9 à 13 heures pour entérocoques fécaux, contre plus de 36 heures pour d’autres techniques.

Dès que le système a détecté la concentration de l’échantillon, le technicien accède aux résultats sans attendre.

La fermeture éventuelle des plages et l’information des touristes sont beaucoup plus rapides. Cette réactivité est un atout pour les collectivités, notamment en période estivale


90
%
des résultats pour le paramètre E-coli
Corrélés avec la méthode normalisée, selon les seuils ANSES et directive 2006/7/CE
88
%
des résultats pour le paramètre entérocoques
Corrélés avec la méthode normalisée, selon les seuils ANSES et directive 2006/7/CE
100
%
des résultats obtenus avec la technique d’impédancémetrie
Corrélés avec la méthode normalisée, selon les seuils ANSES et directive 2006/7/CE
Recherches les plus fréquentes
TOP