Retour à la page d'accueil

Les serres de tomates de Toulouse sont chauffées grâce aux déchets traités à Econotre

A Bessières, à 30 km de la ville rose, l’agriculteur Gilles Briffaud produit des tomates sous serres à un prix compétitif grâce à l’énergie basse température fournie par l’écopôle  Econotre. Exploité par SUEZ dans le cadre d’une DSP avec le Syndicat Mixte Decoset (153 communes, 970 000 habitants) du Nord de la Haute-Garonne, l’Ecopôle gère 4 activités de valorisation et de traitement des déchets.

La mission

Des tomates françaises plus compétitives que les marocaines

25 000 MWh d’énergie thermique vont alimenter chaque année les 10 hectares de serres maraichères construites à côté de l’Ecopôle. Cette valorisation vient en plus des 120 000 MWh déjà produit en électricité par Econotre, (équivalent de la consommation de 21 300 foyers) par la combustion de 192 000 tonnes de déchets. Vendue 10.13€ le MWh, cette énergie permet de diviser par deux le coût de la facture énergétique de l’agriculteur Gilles Briffaud, propriétaire et exploitant des serres, qui produiront à terme 6 000 tonnes de tomates locales par an. Ces conditions favorables ont rendu possible une extension des serres qui atteindront 10 hectares d’ici cet été et auront permis la création d’une centaine d’emplois locaux.
Notre réponse

Utiliser la chaleur plutôt que de la laisser dissiper dans l’atmosphère

Econotre, ce sont 25 000 tonnes de déchets ménagers recyclables triées par an, 30 000 tonnes de mâchefers valorisées par an, 8000 tonnes de déchets verts valorisées par an, soit 3 500 tonnes de compost produites. L’Ecopole valorise, grâce à l’incinération, les ordures ménagères issues des communes de decoset. Ce mode de traitement exploite l’énergie issue de la combustion des déchets pour produire de l’électricité et de la chaleur. Econotre utilise la chaleur dégagée par la combustion des déchets dans les fours pour produire de l’électricité grâce à un groupe turbo-alternateur. Depuis début 2016, l’énergie basse température encore disponible est récupérée en sortie de son groupe turbo-alternateur pour alimenter en chauffage les serres maraîchères construites en périphérie du site, plutôt que d’être dissipée dans l’atmosphère.
Les résultats

Econotre, un modèle d’économie circulaire 

« C’est un modèle d’économie circulaire, se félicite Gaël Spitz, directeur SUEZ d’Econotre. La réutilisation de 25 000 MWh par an économise 2200 tonnes d’équivalent pétrole et 6000 tonnes de CO2. Cela a créé une nouvelle activité génératrice de 100 emplois et les tomates sont consommées localement. » Le réseau de chaleur d’Econotre a été réalisé grâce à la volonté commune de Decoset, la mairie de Bessières et Econotre de produire de l’énergie renouvelable et alternative au bénéfice de la transition énergétique et du développement socio-économique du territoire. Les experts de SUEZ ont travaillé sur une nouvelle technologie de cogénération haute performance pour rendre cela possible. C’est une première en France. Ce projet a bénéficié d’un soutien financier de l’ADEME.

Recherches les plus fréquentes
TOP