Retour à la page d'accueil

Ecopôle de Gueltas, porte-drapeau de l'économie circulaire

A Gueltas, petite commune du centre Bretagne, SUEZ traite et valorise sur son écopôle tous les déchets des industriels et des collectivités locales : valorisation des matières grâce à un centre de tri ; valorisation énergétique des refus - 8GWh d’électricité injecté sur le réseau ENEDIS en 2017, soit le besoin en électricité de 7500 foyers - et valorisation biologique, grâce à son TMB, usine de Traitement Mécano-biologique…

La mission

Valoriser les déchets fermentescibles en compost normé

Sur près de 100 hectares, l’écopôle SUEZ de Gueltas a vu le jour en 1995, soit près d’un quart de siècle ! Depuis sa création, ce symbole de modernité enracinée dans le terroir, n’a cessé de croître et de s’ouvrir aux innovations. En février 2009, l’histoire du site allait connaître une nouvelle accélération : l’implantation d’un centre de tri mécano-biologique (TMB) destiné à fabriquer du compost à partir de la fraction fermentescible des déchets. Une nouveauté totalement en phase avec les caractéristiques économiques de la région. Car ici, on ne plaisante pas avec les déchets organiques ! Au premier rang des régions agricoles françaises, les bretons sont des précurseurs du compostage ! SUEZ avec l’exploitation du TMB contribue pleinement à la construction d’une économie durable et circulaire où la terre retourne à la terre. Depuis, le Grenelle de l’environnement est passé par là, avec une priorité donnée au développement du recyclage matière et organique. Par ailleurs, la réglementation de 2012 contraint les « gros producteurs » à traiter leurs déchets fermentescibles en vue de faciliter leur retour à la terre sous forme d’amendements organiques. Bref, à Gueltas, on a compris depuis longtemps que la gestion et la valorisation des déchets organiques était un enjeu central pour protéger les ressources naturelles.
Notre réponse

Avec le traitement Mécano biologique, la terre retourne à la terre

C’est dans ce contexte, que le TMB de Gueltas est sorti de terre, l’une des premières installations de ce type en France. L’outil réceptionne les déchets ménagers des collectivités locales et les déchets fermentescibles de l’industrie agroalimentaire, de la grande distribution ou de la restauration collective du territoire. La valorisation biologique consiste à transformer la part fermentescible des déchets en amendement organique, contribuant ainsi directement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. D’une capacité de traitement de 35 000 tonnes par an, le TMB en valorise la majorité en compost normé NFU 44-05 : un compost hygiénisé, de haute qualité et dépourvu de contaminants. Produire un compost sans transformation suppose le recours à quelques technologies de pointe maîtrisées par SUEZ : après 3 jours de transit dans un tube accélérant sa dégradation, le déchet passe au travers d’un crible rotatif séparant les éléments biodégradables des éléments secs, notamment ferreux. Ces matières fermentescibles passent ensuite dans d’autres cribles puis sont déposés dans des silos où elles vont fermenter durant 6 semaines. Arrosées et ventilées pendant cette période pour accélérer le processus naturel de décomposition, elles produiront un compost naturel, prêt à être employé par l’agriculture. Ce long processus s’effectue dans un bâtiment totalement hermétique et équipé d’un système de captage d'air évitant toute nuisance olfactive. Un contrôle de qualité est effectué tout au long du processus pour mesurer la valeur agronomique du produit et s’assurer de la conformité du compost.

Les résultats
L’écopôle SUEZ de Gueltas, poursuit donc sa course à l’innovation. La filière de traitement mécano-biologique renforce ainsi la vocation de valorisation multi-filières du site et apporte à la Bretagne et aux agriculteurs une solution concrète et économique pour la valorisation biologique des déchets organiques. Par ailleurs, le site a en projet pour fin 2018 la production de biométhane qui, une fois injecté sur le réseau GRDF, alimentera foyers, industries ou administrations en biogaz local.
Recherches les plus fréquentes
TOP