Retour à la page d'accueil

En Belgique, SUEZ révolutionne le recyclage du verre pour multiplier les économies 

Pour répondre aux enjeux de l’économie circulaire, SUEZ a conçu en 2014 la première usine de recyclage au monde capable de trier le verre en 4 qualités distinctes et de produire une matière première secondaire de très haute qualité. Pionnière dans la valorisation du verre en Europe, l’usine High 5 offre à l’industrie verrière l’opportunité de produire du verre avec 90 % de matière première recyclée, tout en réduisant sa consommation d’énergie et son empreinte carbone. 

La mission

Augmenter la part de matière recyclée dans la fabrication du verre pour optimiser le recyclage

Fabriquer des emballages à partir de verre recyclé nécessite d’utiliser des bris de verre (calcin) d’une même teinte (blanche, verte ou ambrée). Pour alimenter l’industrie verrière en matière première secondaire, les usines classiques de recyclage du verre sont contraintes d’alterner la production entre le verre blanc et le verre coloré, ce qui diminue fortement leur rendement.

 

C’est pour répondre à cette problématique que SUEZ a fondé High 5 Recycling Group avec son partenaire industriel SIBELCO GREEN SOLUTIONS, leader mondial dans la fourniture de minéraux de l’industrie verrière. Leur objectif, optimiser la chaîne de production de verre recyclé afin de permettre à l’industrie verrière de :

  • produire de nouveaux emballages en verre utilisant davantage de verre recyclé,
  • diminuer son utilisation de matières premières minérales, sa consommation d’énergie et son empreinte carbone. 
22 000
m2
C’est la superficie du site High 5 à Anvers
250 000
tonnes
de verre sont recyclées par High 5 chaque année
Notre réponse

Distinguer les qualités de verre et multiplier les économies

Avec l’usine High 5 située à Anvers, en Belgique, SUEZ a révolutionné le recyclage du verre. Pionnière dans la valorisation du verre en Europe, High 5 est la première usine au monde capable de séparer le flux entrant de verre en 4 qualités distinctes : le blanc, le vert, l’ambre et la couleur « feuille morte ».

Pour les verriers, une matière première secondaire de qualité exceptionnelle
Une batterie de machines de tri optique de dernière génération purifie et sépare les bris de verre en fonction de leur couleur :
  • elle purifie les bris de verre et élimine les résidus infusibles ou impropres à la production de verre (cristal, pierre, porcelaine, vitrocéramique) ;
  • les bris de verre sont finement triés par couleur, pour un calcin de haute qualité ;
  • la finesse du tri optique a permis de créer une nouvelle couleur de calcin appréciée des verriers, la couleur « feuille morte ».
Les propriétés du calcin produit par High 5 permettent d’augmenter de manière significative la part de verre recyclé dans la production d’emballages en verre.

 

Des économies substantielles, des ressources minérales naturelles préservées
  • Le tri du verre par couleur réalisé par High 5 simplifie non seulement le recyclage du verre mais également sa collecte par les municipalités, laquelle se fait par teinte séparée dans la majorité des pays européens.
  • Le calcin produit par l’usine permet aux verriers de réduire leurs étapes de transformation, leur utilisation de ressources naturelles minérales et leur consommation d’énergie.
Les résultats

Le centre de tri High 5 d’Anvers respecte parfaitement les principes de l’économie circulaire : valoriser les déchets et produire une matière première secondaire de haute qualité. Les technologies de pointe développées par SUEZ dans cette usine dernière génération ont considérablement fait évoluer les performances en matière de recyclage du verre.

 

Grâce à l’usine belge, il est aujourd’hui possible de produire 230 000 tonnes de calcin, soit 470 millions de nouvelles bouteilles de 75 cl. Une opportunité exceptionnelle de préserver les ressources naturelles tout en réduisant l’empreinte carbone avec des économies de :

  • 220 000 tonnes de matières premières vierges (sables, carbonate de sodium, chaux) ;
  • 100 000 tonnes de CO2 grâce à la fusion d’une quantité inférieure de matières premières contenant du carbonate ;
  • 321 000 MWH d’énergie, soit la consommation annuelle de 37 000 personnes ;
  • 257 400 m3 d’eau, soit la consommation annuelle de 4 200 personnes. 
4
teintes de verre sont recyclées simultanément grâce à un tri optique nouvelle génération
Recherches les plus fréquentes
TOP