Retour à la page d'accueil

Assurer l’approvisionnement en eau de la mine de nickel de Koniambo, Nouvelle-Calédonie

Le site de Koniambo est le plus grand gisement à ciel ouvert de nickel en Nouvelle-Calédonie. Grâce à ses technologies de dessalement d’eau de mer, SUEZ a permis au complexe minier de diminuer sa consommation en eau et en énergie, tout en augmentant sa production et en préservant l’environnement.

La mission

Accompagner le leadership d’une exploitation minière en assurant la bonne santé hydraulique de son usine.

Sur les flancs du Massif de Koniambo se trouve le plus grand gisement de nickel à ciel ouvert de Nouvelle-Calédonie. 
Pour l’exploiter, une coentreprise est créée en 2006 : KONIAMBO Nickel SAS (KNS). La société prend rapidement le statut de géant mondial de la production de nickel. L’activité de l’usine, située à 900 mètres de la mine, est une manne pour cette communauté d’outre-mer. Sa production compte pour 18 % du PIB et 94 % des exportations de l’archipel océanien.
 
Afin d’assurer la continuité de l’exploitation et sa croissance, une attention particulière est portée aux systèmes de chaudières et de refroidissement. Les volumes et la qualité d’eau nécessaires à leur bonne marche sont très importants. 
 
En plein milieu du Pacifique sud, sur cette île au relief escarpé, KNS confie en 2008 à SUEZ, la conception et l’exploitation d’usines de dessalement d’eau de mer et de production d’eau déminéralisée.
4
%
C’est la surface minière de nickel concédée par l’archipel
240
km2
Surface de la mine à ciel ouvert
94
%
part du nickel dans les exportations de l’archipel
Notre réponse

Contourner les obstacles et déployer des technologies innovantes, respectueuses de l’environnement 

Pour cette mission synonyme de défis, SUEZ doit : 
  • innover, 
  • accompagner la croissance 
  • créer les synergies entre des équipes multiculturelles.
 
Avec plus de 40 ans d’expérience dans la conception et l’exploitation d’usines de dessalement d’eau de mer, SUEZ maîtrise parfaitement la technologie du dessalement par osmose inverse. Un procédé reconnu comme le plus efficace, économique et respectueux de l’environnement.
 

Un territoire à la géographie accidentée

Un des premiers challenges à relever est de faire avec les reliefs escarpés d’un terrain comprenant 900m de dénivelé, entre océan et montagne.
 
 

Une agilité pour répondre aux différents scénarii d’exploitation

Intégralement automatisée, l’usine est composée de 30 unités assemblées.

Les toutes dernières innovations dans le domaine des échangeurs de pression (ERI) et d’électrodéionisation sont intégrées dans des unités autonomes.
 
Les résultats

Grâce au dessalement d’eau de mer, diminuer la consommation en eau en optimisant l’énergie consommée, tout en augmentant sa production

Les nouvelles installations qui alimentent en eaux les systèmes de chaudières et les circuits de refroidissement permettent à KNS d’augmenter sa production de nickel tout en diminuant ses consommations en eau et en optimisant l’énergie consommée grâce à la récupération de la pression des brines. La technologie mise en place a de plus contribué à restreindre considérablement l’impact environnemental.
 
Une fois le succès de la construction consolidée, KNS a réitéré sa confiance à SUEZ en avril 2011. Une équipe italienne de SUEZ a accompagné KNS un an durant, pendant la phase de montage, de mise en route et de formation du personnel. La collaboration a été prolongée avec un service d’assistance technique à distance et la mise à disposition des unités mobiles pour la production d’eau osmosée supplémentaire.
129
m3/h
Capacité de production d’eau potable de l’usine de dessalement d’eau de mer 
53
m3/h
Volume d’eau déminéralisée produite par l’usine de dessalement d’eau de mer 
Recherches les plus fréquentes
TOP