Retour à la page d'accueil

SUEZ aide Montpellier à mieux valoriser ses déchets

Montpellier était déjà engagée dans la valorisation des déchets, mais avec SUEZ, le site de traitement par méthanisation d’Amétyst a augmenté de 50 % sa production énergétique, tout en diminuant la part de ses déchets enfouis. Comment ? En élargissant la typologie et la quantité de déchets traités, mais aussi en développant la filière locale de transformation des biodéchets.

La mission

Aider Montpellier à augmenter son volume de déchets valorisés

Gérée par SUEZ depuis 2008, l’unité de production d’énergie verte Amétyst traite par méthanisation les déchets ménagers et assimilés. Le site contribue à fournir de l’électricité aux 430 000 habitants de Montpellier. Il alimente aussi en chaleur un éco quartier de 5 000 habitants, une clinique et une école. Il était déjà le plus important de France, mais le territoire décide alors d’aller encore plus loin : augmenter sa production énergétique et réduire davantage la part de ses déchets enfouis.
Notre Réponse

Valoriser des déchets plus divers, les commercialiser et les distribuer

Pour tenir cet objectif, SUEZ s’est appuyé sur deux axes d’intervention :

  • renforcer les capacités initiales de valorisation des déchets ménagers grâce à des investissements,
  • créer les conditions de développement d’une véritable filière de valorisation de déchets de haute qualité agronomique.

Grâce à son expertise interne, SUEZ a déployé des solutions complémentaires de transformation de différentes typologies de déchets en nouvelles ressources. 

Des combustibles solides de récupération

Pour atteindre ce niveau de performance, SUEZ a par exemple transformé les matières à haut pouvoir calorifique (comme les plastiques) contenues dans les refus en combustibles solides de récupération (CSR). Ceux-ci sont ensuite valorisés par notre filiale auprès des cimenteries, en substitution de combustibles fossiles (tel que le fioul lourd). 
Autre exemple significatif de l’efficience d’Amétyst : le tri des emballages métalliques non-ferreux (aluminium, zinc, cuivre...) des autres emballages permet d’extraire 60 tonnes/ mois d’aluminium. Un taux de recyclage exceptionnel qui équivaut à douze semis remorques par an !

L’économie circulaire au cœur de la filière nouvelle de valorisation des déchets organiques

En complément des déchets ménagers, SUEZ transforme désormais aussi les biodéchets de Montpellier Métropole en nouvelles ressources organiques normées. Amétyst dispose d’un agrément SPAN pour valoriser les biodéchets des producteurs de GMS (grandes et moyennes surfaces) et produit 33 500 tonnes de compost par an. Nous assurons la commercialisation et la distribution de ce compost comme engrais destiné aux parcelles agricoles.

Le nouveau contrat d’exploitation de l’unité de méthanisation Amétyst a été remporté par SUEZ pour une durée de 10 ans et un chiffre d’affaires cumulé de 150 millions d’euros.

Les résultats
Le programme d’investissement de 10 millions d’euros dont a bénéficié Amétyst a permis d’augmenter de 50 % la production énergétique du site, soit 23 000 MWh d’électricité et 12 000 MWh de chaleur attendus en 2017. Cette valorisation plus efficace associée au développement de la nouvelle filière de transformation des biodéchets en compost contribue à une réduction conséquente de la part des déchets enfouis. Désormais, plus de 51 % des déchets du territoire sont valorisés en nouvelles ressources.
Ce niveau de performance en méthanisation des déchets ménagers et des biodéchets positionne le site comme une référence en Europe.
173 000
tonnes
de déchets ménagers et assimilés transformés chaque année, dont 40 000 tonnes de déchets résiduels
33 500
tonnes
de compost normé produites par an
+ de 51
%
des déchets du territoire valorisés en nouvelles ressources
Recherches les plus fréquentes
TOP