Retour à la page d'accueil

 A Bayonne, SUEZ valorise en mode high-tech les plastiques 

Au Pays Basque, SUEZ a développé une ligne de tri haute technologie dans son usine de Plastiques Atlantique. L’incorporation de technologies de pointe permet à la fois un tri plus fin et une valorisation plus importante des déchets plastiques.

La mission
L’enjeu : ressusciter le plastique tout en développant de nouvelles filières de valorisation sur les marchés industriels (fibres, « bottle to bottle » et feuilles plastiques). Gros plan sur une installation d’un nouveau type qui donne un avant-goût de ce que sera le développement durable dans le futur.
Notre réponse

Un recyclage high-tech

Bienvenue dans les coulisses de l’usine de recyclage des plastiques « Plastiques Atlantique ». Nous sommes à Bayonne, capitale économique et commerciale du principal foyer actif du Pays basque français. Dans cette usine ultramoderne, le recyclage se décline en high-tech ! Tri optique sophistiqué, technologie infrarouge la plus récente et air comprimé sont les éléments qui composent cette usine du futur.
Spécialisée dans le recyclage et la valorisation de bouteilles plastiques PET depuis plus de 10 ans, Plastiques Atlantique est la seule usine de la sorte à être implantée dans le grand sud-ouest. Capable de trier de grands volumes de déchets plastiques, l’usine est équipée de capteurs infrarouges de dernière génération pour produire des matières premières recyclées répondant aux plus hauts standards industriels. Ce qui a rendu cela possible, c’est l’expertise de SUEZ dans l’exploitation de l’usine et son engagement depuis 10 ans pour améliorer de manière continue les process utilisés.
Les résultats

Valorisation du plastique : un élément clé de l’économie circulaire

Alors que, chaque année, Plastiques Atlantique recycle plus de 17.000 tonnes de bouteilles PET[1], les améliorations de l'outil de tri ont conduit à la production d’un plastique recyclé à plus forte valeur ajoutée. Un point qui n’est pas anodin lorsque l’on sait que la valorisation des plastiques est aujourd’hui l’un des enjeux forts de l’économie circulaire. Le plastique met entre 100 et 1000 ans à se dégrader dans la nature, ce qui a des effets non négligeables sur la faune et la flore. Son recyclage et son réemploi permettent d’économiser une grande quantité d’énergie primaire, notamment de pétrole, principale composante des plastiques. 

Un plastique, plusieurs vies…

Tout l’intérêt de la ligne de production récemment inaugurée à Plastiques Atlantique réside précisément dans le fait de pouvoir répondre à ces enjeux. La force de SUEZ renvoie à sa maîtrise des différentes filières de recyclage de plastiques, que ces derniers soient industriels, agricoles ou ménagers. La nouvelle ligne de tri haute technologie est dotée d’un système des plus innovants. Ce dernier possède en effet l’avantage de diminuer la quantité de refus et d’être plus précis, certains résidus nuisibles – trop lourds – ne pouvant être écartés des lignes. Les capteurs infrarouges permettent de séparer les bouteilles selon deux couleurs (bleu et mélangé), une première dans le grand Sud-Ouest.

Suite à un premier traitement qui vise à extraire le polyéthylène téréphtalate, l’usine transforme les bouteilles en paillettes d’une pureté sans précédent. Grâce à l’utilisation de ce matériel haute technologie, tous les contaminants sont extraits du processus. Transformées en fibre synthétique, les paillettes connaissent alors une seconde vie sous forme de sièges de voitures, de vestes polaires, de nouvelles bouteilles PET ou encore de film d'emballage . Véritable levier de l’économie circulaire, les améliorations du process conduisent à un meilleur rendement matière de l'unité et diminuent les opérations et coûts de maintenance.  Avec cette ligne qui garantit une meilleure qualité du tri, Plastiques Atlantique s’ouvre de nouvelles perspectives de développement sur les marchés porteurs des matériaux destinés au recyclage du plastique, tels que l'industrie de l'emballage alimentaire, de la feuille plastique ou encore de la fibre destinée au rembourrage.

Symbole emblématique de ce que l’on fait aujourd’hui de mieux en termes de valorisation des plastiques, Plastiques Atlantique prouve que les notions de durabilité et de compétitivité ne sont pas antinomiques. En tout point exemplaire, Plastiques Atlantique fait figure de site d’avant-garde et fournit une image de ce que sera être l’ère post-carbone de demain

 



[1] Le P.E.T, ou Polyéthylène Téréphtalate, est le matériau le plus utilisé pour les bouteilles d'eau gazeuse. Apparu en 1992, le PET a remplacé le PVC à la fin des années 1990, pour les bouteilles d'eau, réduisant d'un tiers le poids des bouteilles.

17 000
tonnes
de bouteilles PET recyclées par an
Recherches les plus fréquentes
TOP