Retour à la page d'accueil

Une usine de traitement d’eau potable opérationnelle en un temps record pour la ville d’Oran, en Algérie

Au tout début des années 2000, Oran et sa région ne bénéficient pas d’un approvisionnement en eau de qualité. SUEZ construit et exploite la station d’eau potable de Sidi Lahdjel, deuxième plus importante d’Algérie. Un chantier qui s’est adossé à un transfert de technologies, pour permettre une gestion durable et efficiente des installations.

La mission

Garantir la production d’eau potable en continu pour Oran et sa région

Début des années 2000, l’approvisionnement, le traitement et la distribution d’eau deviennent si critiques dans le pays, que les autorités algériennes veulent mettre en place des actions concrètes. Oran et sa région font partie des zones prioritaires. Faute de ressource souterraine suffisante, c’est l’eau du Barrage de Chéliff qui doit être transférée et traitée.
560 000
m3
débit journalier de la station de Sidi Lahdjel
Notre réponse

Traiter l’eau avec une méthodologie basée sur des procédés performants

SUEZ intervient pour l’Agence Nationale des Barrages et Transferts sur l’un des principaux projets hydriques nationaux : la construction, la réalisation et l’exploitation de la station d'eau potable de Sidi Lahdjel. Deuxième plus important site d’Algérie, il alimente plusieurs villes dont Mostaganem, Arsem, Oran (MAO) et leurs régions. 
 
En peu de temps, SUEZ a su  développer une filière de traitement pour fournir d’importants débits et mettre en place des installations performantes à toutes les étapes
En amont de l’usine de Sidi Lahdjel, l’eau brute du Barrage de Chéliff est spécialement traitée par une station de débourbage conçue par les équipes de SUEZ. 820 800 m3/j font ensuite l’objet d’aération, de clarification et de filtration avant la désinfection finale. SUEZ a équipé l’usine de Sidi Lahdjel de ses procédés innovants notamment avec les décanteurs Densadeg® 2D (vitesse élevée de décantation, qualité de l’eau) et les 18 filtres à sable Aquazur® V d’une surface unitaire de 151,4 m2.
Les résultats
La station de traitement de Sidi Lahdjel procure un débit quotidien d’eau potable de 561 600 m3/jour. Une quantité suffisante pour sortir Mostaganem-Arsem et Oran des situations de stress hydrique
28
mois
c’est le temps record qu’il a fallu pour réaliser l’usine de traitement d’eau potable 
13,5
m/h
vitesse de décantation élevée du Densadeg en place dans l’usine
Recherches les plus fréquentes
TOP