Retour à la page d'accueil

L'unité de valorisation énergétique de Créteil devient une vitrine de l'économie circulaire !

SUEZ s’engage à faire de l’Unité de Valorisation Energétique une référence de l’économie circulaire et solidaire en Ile-de-France, en développant un mix énergétique territorial à partir de déchets, en améliorant la qualité de l’air avec des solutions innovantes, tout en favorisant l’insertion et l’emploi local ainsi que la sensibilisation à l’éco-citoyenneté.

La mission
Le Syndicat mixte intercommunal de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) a confié à SUEZ en décembre 2018 – en partenariat avec TIRU, filiale de Dalkia – à travers la société dédiée Valo’Marne, la concession de travaux et l’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique de Créteil pour une durée de 20 ans. Au programme : transformer du carbone en oxygène, fabriquer de l’hydrogène pour les voitures, de l’électricité verte, de la chaleur pour le réseau urbain, faire pousser des tomates en serre et tout cela en créant des emplois locaux.
Un rêve ? Non, un exemple concret d’économie circulaire !

Notre réponse

Une charte d'excellence

A travers ce projet de près d’1 milliard d’euros sur 20 ans, SUEZ s’engage à faire de cette installation, une vitrine de l’économie circulaire. Pour formaliser cet engagement, l’ensemble des acteurs du projet – SUEZ, le SMITDUVM, les territoires Grand Paris Est Avenir, Paris Est Marne et Bois, Grand Orly Seine Bièvre, TIRU et le Groupe EDF - ont signé le 29 janvier 2018, une charte d’excellence circulaire et solidaire.
Son Objectif ? Réaffirmer la volonté de SUEZ de faire de cette installation, une référence de l’économie circulaire et solidaire en Ile-de-France. Comment ? En développant un mix énergétique territorial à partir de déchets, améliorant la qualité de l’air avec des solutions innovantes, favorisant l’insertion et l’emploi local ainsi que la sensibilisation à l’éco-citoyenneté.

Les résultats

"Le plus gros projet de ces 20 dernières années en Ile-de-France"

Tels sont les mots de Laurent Cathala, maire de Créteil, qui se félicite de ce projet qu’il qualifie de particulièrement « innovant et audacieux » et dont les premières installations seront opérationnelles d’ici à 2023. La capacité de traitement sera développée pour valoriser encore plus de déchets – 345 000 tonnes par an – et les transformer en électricité verte au prix de l’électricité normale à destination des communes adhérentes au SMITDUVM ou en chauffage pour les habitants de Créteil. Sans oublier l’installation d’un puits de carbone capable, par l’action de microalgues, de capturer le Co2 et le transformer en biométhane pour alimenter le gaz de ville ; la production d’hydrogène pour recharger des véhicules propres, une première en France ; la réduction des émissions de NOx à moins de 50 mg/Nm3 et l’utilisation de la voie fluviale pour limiter les camions avec un quai de transfert à Champigny-sur-Marne.


Un engagement en faveur de l’insertion
De plus, SUEZ prévoit la construction d’une serre d’agriculture urbaine de 4 500 m2 directement chauffée par l’UVE pour faire pousser des tomates qui seront distribuées en circuit court : une initiative 100% circulaire mais également 100% solidaire ! Avec l’antenne du programme Maison pour Rebondir en Val-de-Marne – structure créée par SUEZ et dédiée à l’innovation sociale et à l’emploi – cette serre d’un nouveau genre générera 6 emplois. Et cerise sur le gâteau, elle offrira au plus grand nombre, un parcours pédagogique qui devrait faire figure de référence en matière de sensibilisation au développement durable en milieu urbain, à l’échelle du Grand Paris.

Qui aurait pu imaginer il y a encore quelques années, qu’il serait possible de mieux respirer, de rouler propre, de se chauffer et de mieux manger grâce à nos déchets ? Un projet à suivre de près…

345 000
tonnes
de déchets : capacité annuelle de traitement
4 500
taille de la serre d'agriculture urbaine
Recherches les plus fréquentes
TOP