Le démantèlement et la valorisation des éoliennes vue du ciel

Raréfaction des ressources et dégradation de notre environnement sont nos défis majeurs. Et si pour utiliser moins de ressources naturelles et générer moins de déchets, les résidus des uns devenaient les matières premières des autres. C’est possible avec SUEZ. Le démantèlement, le tri et le recyclage des produits en fin de vie sont déjà des expertises déployées, maîtrisées et structurées au sein de SUEZ sur les avions et les voitures en fin de vie, les DEEE (Déchets Electriques et Electroniques).
Nouvelle filière

Une filière structurée autour d'acteurs au professionnalisme éprouvé

Depuis maintenant 2 ans, SUEZ met en œuvre une nouvelle filière de démantèlement, celle des éoliennes. En effet, après 15 à 20 ans d'exploitation, les éoliennes doivent être démantelées pour être remplacées par des équipements de nouvelle génération, plus performants et plus puissants. En France, on estime que 1 500 turbines devront être démontées dans les cinq ans à venir. En avance sur la réglementation qui stipule qu’en 2023 le recyclage sera rendu obligatoire, SUEZ accompagne déjà les gestionnaires de parcs et les fabricants dans la valorisation des éoliennes de première génération.

 

La pérennité de cette nouvelle filière du démantèlement et de la valorisation des déchets repose sur une structuration du marché autour d’experts de différents horizons. Pour que cette déconstruction soit fiable, elle doit reposer sur la production de matières premières recyclables de qualité, utilisables dans les process industriels de fabrication de nouveaux produits. Il faut également garantir un traitement de la fraction résiduelle non valorisable des déchets dans des conditions respectueuses de l’environnement. Le démantèlement d’une éolienne, du fait de sa taille mais également des différents éléments qui la composent, doit suivre un processus bien cadré et sécurisé. SUEZ se charge, avec des partenaires professionnels et reconnus, de l’organisation des différentes étapes du levage et du démontage en hauteur des pales, de la nacelle puis au sol, du tri des différentes matières avant expédition vers les filières de valorisation jusqu’à la démolition des fondations.

Recyclage & valorisation des éoliennes de 1ère génération - SUEZ France

Credit: SUEZ France

Démantèlement & Valorisation

Une traçabilité complète

La stratégie de SUEZ est donc, pour chaque chantier de démantèlement, de construire un véritable « parc éco-industriel » où les entreprises coopèrent pour optimiser la valorisation des déchets. Après toutes ces étapes de levage et de démantèlement, SUEZ opère un tri des différents composants : acier, câbles, déchets électriques, fibres de verre, DIB, DID, transformateur et moteur.

SUEZ s’appuie ensuite sur ses propres filières de valorisation et de commercialisation, ainsi que sur celles de ses partenaires. Toutes les matières une fois triées sur le parc sont rigoureusement identifiées et tracées jusqu’à leur recyclage afin d’établir un bilan matières complet remis au gestionnaire du parc.
Hors fondations, la valorisation d’une éolienne atteint 99% dont 98% en recyclage matière. Le pourcent restant correspondant aux huiles de vidanges et hydrauliques, graisses, chiffons souillés, aérosols, … SUEZ fournit une traçabilité complète de chaque éolienne déconstruite.

 

Sécurité & Réglementation

Sécurité renforcée, respect de la réglementation et préservation de l’environnement

Dans le cadre de ces chantiers spectaculaires, les équipes de SUEZ mettent en œuvre des conditions de sécurité renforcées pour assurer l’ensemble des opérations de levage, de démontage en l’air et au sol, et de découpage des différents éléments composant les éoliennes. SUEZ s’engage ainsi auprès de ses clients à la pleine maîtrise des impacts de son activité, dans le respect le plus strict de la réglementation et de l’environnement.