Retour à la page d'accueil

Séchage des boues

Le séchage thermique est un procédé intermédiaire de traitement des boues qui consiste à évaporer l’eau qu’elles contiennent. Cela permet de réduire de manière significative le volume et le poids des boues et de favoriser leur valorisation.

Objectifs

Sécher les boues pour optimiser leur réutilisation

Les limites de la déshydratation mécanique des boues rendent parfois nécessaire un séchage thermique, par évaporation de l’eau. SUEZ a développé divers procédés pour sécher les boues et permettre leur valorisation pour de multiples usages comme engrais, co-produits pour le compostage ou encore comme combustible pour des usines d’incinération.

Le séchage des boues permet de les rendre aptes à leur réutilisation ou à leur destruction :
 
Réduire le poids et le volume
L’élimination de l’eau des boues par évaporation permet de réduire leur volume et leur poids, ce qui facilite à la fois le stockage et le transport.
 
Stabiliser les boues
Le séchage permet de stabiliser les boues et donc de diminuer les nuisances olfactives et d’améliorer l’hygiénisation.
 
Favoriser la réutilisation des boues
Cette étape provoquant l’évaporation de l’eau permet de mettre en forme le produit final pour une utilisation en centre de compostage. Cela rend possible le recyclage des boues pour des usages agricoles.
 
Faciliter l’élimination des boues
Le séchage permet d’atteindre les minima légaux de siccité pour l’admission dans les fours de cimenterie, mais aussi d’augmenter le pouvoir calorifique des boues en vue de leur incinération.
Procédés

Évaporer l’eau contenue dans les boues par différents procédés de séchage

Il existe trois manières différentes de transmettre la chaleur : la conduction, la convection et le rayonnement.

Selon la siccité atteinte, les boues ont un comportement spécifique qui influe sur les procédés thermiques de séchage. SUEZ propose trois procédés de séchage des boues :
 
Evaporis LT (Low Temperature) : le séchage thermique à bandes basse température
Ce procédé de séchage entièrement automatisé fonctionne sur le principe du séchage en continu par convection d’air chaud dans un tunnel fermé. L’émission de gaz à effet de serre est limitée et les nuisances olfactives maîtrisées. De plus, la récupération des basses calories (réseaux de chauffage et de refroidissement, énergies résiduelles...) permet de réduire la consommation d’énergie.

Evaporis LE (Low Energy) : le séchage mixte associant un sécheur à couche mince et un sécheur à bande à air chaud

Ce procédé de séchage des boues intègre une récupération d’énergie thermique. Les boues subissent trois étapes de traitement : 
  • un séchage indirect par évaporateur couche mince : les boues déshydratées sont pré-séchés jusqu’à une siccité de 40 à 50 %
  • une extrusion mécanique : la boue est pressée au travers d’une grille perforée pour former des granulés
  • un séchage direct par sécheur à bandes : les granulés atteignent une siccité finale entre 65 et 90 %

Heliantis : le séchage solaire

À travers ce procédé, SUEZ promeut l’utilisation de sources d’énergie propre et renouvelable pour le séchage des boues. Il utilise le principe de la serre horticole, complété d’un système de ventilation et d’un brassage des boues. 
Recherches les plus fréquentes
TOP