Retour à la page d'accueil

Face aux inondations, un leader de l’uranium traite ses eaux en urgence pour protéger la nature

En 2006, près de Narbonne, le site Areva Malvési de conversion d’uranium doit stopper son activité : les fortes précipitations nécessitent de traiter en urgence une eau chargée en nitrate afin de préserver la lagune, site naturel protégé. Face à cette situation extrême, SUEZ imagine une solution novatrice de traitement des effluents. Fort de cette collaboration, Areva demande ensuite à SUEZ de moderniser ses installations pour améliorer ses objectifs de performance et sa politique de développement durable.

La mission

Traiter en urgence les eaux pluviales pour préserver l’environnement et la production

Certifié ISO 14 001, Areva Malvési exerce des activités de chimie en amont du cycle du combustible nucléaire. C’est l’une des plus importantes usines de conversion d’uranium au monde : elle réalise un quart de la production mondiale.

En février 2006, l’usine, située près de Narbonne, est confrontée à de très fortes précipitations qui inondent la zone lagunaire du site. Les capacités des bassins de lagunage sont saturées : ils ne peuvent plus recevoir les eaux pluviales de la plaine ni les effluents de l’usine. Pour éviter le débord de ces eaux polluées dans le milieu naturel, les installations sont immédiatement arrêtées et plus de 60 000 m³ d’eau fortement chargée en nitrate (5 à 10 g/l) doivent être traités en urgence. Areva demande à SUEZ de trouver des solutions pour répondre à cette situation extrême dans les meilleurs délais afin de reprendre au plus vite la production sur son site. 
60 000
m3
d’eau chargée en nitrate à traiter en urgence
5 à 10
g/l
quantité de nitrate contenue dans les eaux à traiter
Notre réponse

Pallier l’urgence et mettre en œuvre des solutions durables

SUEZ déploie aussitôt une cellule de crise pour trouver l’organisation et les technologies capables de répondre en urgence au besoin de traitement des eaux nitratées de Areva Malvési.

Adapter une solution existante pour en faire une réponse innovante

Pour traiter les effluents, les experts SUEZ proposent d’appliquer la technologie de l’osmose inverse, jusqu’alors utilisée en traitement d’eau de process ou pour le dessalement de l’eau de mer. Cela implique :
  • L’adaptation de la technologie de l’osmose inverse aux qualités des effluents à traiter.
  • La réalisation de tests pilotes et l’obtention de résultats probants.
  • Le déploiement sur le site d’unités mobiles de traitement par osmose inverse des effluents, et la mise en place des services d’exploitation associés.
  • Le traitement de plus de 60 000 m3 d’eaux chargées en nitrate dans des délais très courts.
Grâce à la souplesse d’adaptation et à la réactivité des équipes SUEZ, Areva Malvési peut reprendre sa production en à peine plus d’un mois.

Recycler les eaux pluviales pour protéger durablement la lagune

Précurseur dans la recherche de solutions innovantes en matière de respect de l’environnement, Areva Malvési lance en 2007 un vaste programme de modernisation de ses installations pour améliorer la sécurité et protéger l’environnement. Il renouvelle sa confiance à SUEZ en nous chargeant de la construction et l'exploitation pendant 5 ans d’une station d’épuration, ce qui permet :
  • La mise en place d’une filière de recyclage des eaux composée de bassins de 35 000 m3, de décanteurs, de systèmes de filtration et d’installations d’osmose inverse à 3 étages.
  • Le recyclage des eaux de process fortement chargées : 50 à 150 mg/l de MES en entrée, 0 en sortie, avec un débit de traitement de 25 m³/h.
  • La réalisation d’économies d’eau et d’énergie conséquentes grâce à la réinjection des eaux traitées dans le process industriel
  • La mise en place d’une nouvelle installation de traitement des eaux de pluie pour gérer les risques d’épisodes orageux (construction de nouveaux bassins d’évaporation des concentrats et mise en place d’un nouveau mode de gestion des bassins d’évaporation, basé sur la technologie Densadeg).
Résultats
Areva Malvési a fait preuve d’une réactivité exemplaire pour préserver la lagune d’eaux pluviales fortement chargées en nitrate, et assurer la continuité, la rentabilité et la pérennité des activités de son site. SUEZ a mis à sa disposition ses expertises et compétences techniques.

À peine plus d’un mois a suffi pour trouver des solutions de pointe et les mettre en œuvre : les 60 000 m³ d’eaux pluviales chargées en nitrates ont été traités ; le site a pu reprendre rapidement sa production. Les pouvoirs locaux et institutionnels ont apprécié l’engagement de l’industriel face à ses responsabilités et pour éviter la pollution du milieu naturel.
 
Au-delà de la gestion d’une situation d’urgence, Areva Malvési a augmenté sa performance économique et environnementale. La construction de sa nouvelle filière de recyclage des eaux pluviales lui a permis de :
  • Réduire sensiblement la concentration en nitrate des eaux rejetées au milieu naturel grâce à un système de filtration de pointe
  • Rétablir l’équilibre évaporatoire même en cas d’épisodes pluvieux exceptionnels
  • Augmenter fortement sa capacité de production, qui peut ainsi passer de 15 000 à 21 000 tonnes/an

Certification ISO 50 001

L’étroite collaboration avec SUEZ s’est prolongée et en octobre 2012 Areva Malvési est devenu le premier site industriel français certifié ISO 50 001, pour sa capacité à valoriser les économies d’énergie et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
100 000
m3
C’est la capacité de traitement de la nouvelle station d’épuration
25
m3/h
C’est le débit de traitement des eaux de process
0
MES
En sortie de la station d’épuration contre 50 à 150 mg/l en entrée
Recherches les plus fréquentes
TOP