Retour à la page d'accueil

La Station de Traitement des Eaux Usées Emeraude, pépite de l’économie circulaire !

Depuis son inauguration en 1997, la Station de Traitement des Eaux Usées de la Métropole Rouen Normandie située à Petit-Quevilly (76) n’a cessé de se développer. En 2019, cette station dédiée au traitement des eaux usées domestiques, des eaux issues de certains sites industriels et des premières eaux de pluie a même connu une extension de ses équipements permettant de traiter une quantité plus importante d’eaux de pluie.
La mission

Des enjeux environnementaux 

Le Saviez-vous ?

MEROPUR, société dédiée de SUEZ, exploite depuis le 31 janvier 2019 la station Emeraude et assure la gestion des eaux usées de près de la moitié des communes de la Métropole Rouen Normandie, soit 36 communes. Emeraude est l’une des stations les plus importantes du bassin Seine-Normandie et dispose d’une capacité de traitement de 550 000 Equivalents Habitants. Elle traite ainsi 80 000 m3 d’eaux usées par jour, volume pouvant atteindre 150 000 m3 par forte pluie. C’est pourquoi la Métropole Rouen Normandie qui possède notamment un réseau unitaire a réalisé des travaux courant 2017/2018 afin de doubler sa capacité de traitement. Cette extension permet notamment de traiter plus efficacement les eaux usées et les eaux de pluie de près de la moitié du territoire.

Notre réponse

Réemploi des matières premières issues du traitement

Le sable noir, une ressource valorisée sur le territoire
SUEZ s’est engagé une fois de plus en faveur du développement durable grâce au réemploi de matières premières issues du traitement, avant tout en limitant le gaspillage des ressources. Ainsi, pas moins de 32 tonnes de sable sont collectés chaque mois à partir des eaux usées traitées à la station Emeraude, puis sont revendues par la Métropole à des entreprises extérieures de travaux publics. Ce sable (ayant comme particularités sa couleur noire et une légère odeur liée à sa provenance) bénéficie alors d’une seconde vie et est valorisé sur le territoire. Cette revalorisation des ressources favorise ainsi l’économie circulaire au sein du bassin.


Des cendres réemployées et de la vapeur sans odeur

Les boues d’épuration issues de la station Emeraude ont la particularité d’être incinérées dans un four à 850°C, afin d’être réduites en cendres. Chaque mois, ce sont près de 150 tonnes de cendres qui sont évacuées du site. Ces cendres sont elles aussi valorisées, en mortier de construction pour des soubassements de voieries provisoires, sur des friches industrielles en réhabilitation.
Quant aux vapeurs issues de l’incinération des boues, elles sont traitées avant d’être rejetées dans l’atmosphère. Un électrofiltre sépare les cendres des fumées, puis un lavage humide et une surveillance continue garantissent la propreté de ces fumées. Une partie de la chaleur des fumées est récupérée pour aider à chauffer le four et réduire ainsi les besoins en énergie de celui-ci.

STEU Emeraude

 

Avec la Station de Traitements des Eaux Usées Emeraude, SUEZ s’implique dans le développement économique et s’engage aux côtés de la Métropole Rouen Normandie pour l’écologie du territoire.

 


Recherches les plus fréquentes
TOP