Océans

Qualité des eaux de baignade et protection du milieu naturel à Béziers

La qualité des eaux de baignade est devenue un enjeu majeur du maintien de l’attrait touristique du littoral biterrois. Avec les fortes variations de population, la préservation de la Méditerranée pour sauvegarder l’activité économique et touristique est un enjeu majeur. Pour cela, SUEZ a mis en place la méthode d’analyse, nommée GEN-SPOT® qui permet de livrer des résultats fiables et certifiés en 3h contre 72h habituellement. Un gain de temps qui permet à la collectivité de décider chaque jour du maintien de l’ouverture des plages. Les usagers pourront accéder en temps réel et toute la journée aux informations sur la qualité de l’eau grâce à l’appli « Infoplage Béziers Méditerranée ».

Du 1er juillet au 31 août, 3 agents, recrutés spécifiquement pour cette mission, prélèveront, tous les jours, les eaux des 7 plages de Valras Plage et Sérignan. Les eaux de baignade de ces plages sont classées « excellentes » par l’Agence Régionale de Santé (ARS), chargée de contrôler régulièrement leur qualité. Les communes sont par ailleurs labellisées « pavillon bleu » sur ses plages.

L’agglo Béziers Méditerranée est riche d’un patrimoine naturel exceptionnel et de milieux aquatiques variés qui abritent une abondante biodiversité, la rivière Orb et la mer Méditerranée. Ce patrimoine est un atout phare pour l’attractivité du territoire notamment sur le plan touristique. Chargée notamment de la gestion des déchets, de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement des eaux usées, l’Agglo Béziers Méditerranée souhaite renforcer son action en faveur de la préservation de l’environnement. C’est pourquoi, elle a confié à L’eau de Béziers Méditerranée la mise en place d’un dispositif de veille active des milieux naturels aquatiques. L’enjeu est à la fois sanitaire, environnemental et économique.

La méthode GEN-SPOT®, développée par SUEZ, est basée sur la biologie moléculaire et permet d’obtenir une mesure fiable de la concentration bactériologique (Escherichia Coli et Entérocoques intestinaux). Les résultats sont connus en moins de 3h contre 72h pour la méthode officielle. Un gain de temps qui peut permettre d’éviter de fermer inutilement une plage ou, en cas de fermeture, de rouvrir rapidement le site de baignade. En cas de dégradation de la qualité des eaux, des contre-prélèvements seront réalisés et une enquête de terrain sera menée pour identifier rapidement la cause de pollution.
Après Biarritz, Marseille et Cannes et le Grau du Roi, Béziers sera la cinquième ville de France à être équipée de la technologie GEN-SPOT !

Mots-Clés