Développement durable

SUEZ signe une charte contre le gaspillage alimentaire à Paris La Défense

SUEZ et quatre grandes entreprises de La Défense signent une charte pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective.Cette démarche est pionnière à l’échelle d’un quartier d’affaires. Regroupées au sein de l’association « La Défense des Aliments » soutenue par Paris La Défense, les entreprises Allianz, Arpège, Eurest, Mazars et SUEZ, visent le déploiement de solutions mutualisées afin de réduire le gaspillage en restauration collective.

C’est à l’issue d’un groupe de travail initié par SUEZ et l’établissement public Paris La Défense qu’est née, l’été dernier, l’association Loi 1901 « La Défense des Aliments ». Celle-ci rassemble déjà cinq entreprises dont le siège est situé dans le quartier. Sa première mission est, avec les soutiens de la Direction Régionale Interdépartementale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt d'Île-de-France (DRIAAF), et de l’ADEME de réaliser un diagnostic sur le gaspillage alimentaire en restauration collective sur le territoire. Cette démarche s’inscrit dans la logique des circuits courts et de la réduction des déchets que souhaite développer l’établissement public.

Lancé au début de l’été 2018, l’audit étudie les pratiques, et plus particulièrement les quantités gaspillées des restaurants d’entreprises de cinq tours du quartier d’affaires (Allianz One, Égée, Exaltis, CB21 et Grande Arche). Ses conclusions doivent permettre d’identifier des solutions pour limiter le gaspillage alimentaire, en amont et en aval de la chaîne de restauration, telles que : - des solutions logistiques et de partage des coûts, - la redistribution des invendus via des projets solidaires avec des associations partenaires, - la sensibilisation des différents acteurs du territoire.

Les conclusions de l’étude seront dévoilées en mars 2019, et donneront lieu à la publication d’un livret de « bonnes pratiques » qui sera adressé aux entreprises basées à Paris La Défense. Il sera aussi disponible en ligne en français/anglais pour un partage à l’échelle internationale avec d’autres quartiers d’affaires.

« Développer une méthodologie de mesure commune du gaspillage alimentaire, partager des retours d’expériences et lever des freins pour favoriser de nouvelles pratiques peut paraître une démarche ambitieuse » souligne Martine BARUCH, Présidente de l’association. « Nous sommes très fiers d’avoir dépassé les intérêts propres à chaque entreprise au profit de ce projet collectif car c’est en unissant nos forces et en étant innovant que notre impact sera plus fort pour un changement de comportement dans la durée ».


« La lutte contre le gaspillage alimentaire est un enjeu de société qui prend tout son sens à l’échelle d’un territoire tel que le notre.» explique Marie-Célie GUILLAUME, Directrice générale de Paris La Défense « En tant qu’établissement public, Paris La Défense doit jouer un rôle moteur et fédérateur dans le développement de ce genre d’initiative et ainsi prendre sa part de responsabilité sur les sujets environnementaux et sociétaux.»

Les objectifs

  • Sensibiliser et agir en amont et en aval de la chaîne de restauration pour limiter le gaspillage
  • Distribuer les invendus au travers de projets solidaires
  • Développer un modèle vertueux et l’exporter vers d’autres quartiers d’affaires
  • Mobiliser les acteurs du territoire de Paris La Défense dans la démarche

Les acteurs

  • Cinq premières entreprises signataires : Allianz, Arpège, Eurest, Mazars et SUEZ
  • Cinq sites pilotes : les tours Allianz One, Égée, Exaltis, CB21 et Grande Arche