Retour à la page d'accueil

De l'eau à l'énergie

On connaissait le rôle indispensable des stations de traitement des eaux usées (STEP) pour la protection de notre environnement et la qualité des milieux récepteurs, les STEP deviennent également aujourd’hui un élément essentiel et structurant de la transition énergétique sur le territoire.

Dans le cadre du contrat mis en œuvre depuis le 1er janvier 2019, Nantes Métropole et SUEZ ont uni leurs expertises pour faire évoluer le service assainissement et accompagner le développement de la Métropole en répondant aux enjeux d’aujourd’hui et de demain : protection des milieux récepteurs, production d’énergie verte et acceptabilité des sites industriels en milieu urbain.


La mission

Accompagner la collectivité vers l'assainissement du futur

Nantes Métropole a confié l’exploitation de ses 19 stations de traitement des eaux usées à SUEZ. Les deux plus importantes, situées à St Herblain et Rezé, ont une capacité globale de 780 000 équivalent habitants. Elles accueillent les eaux usées domestiques et industrielles et les traitent avant de les rejeter dans le milieu naturel.
SUEZ à travers l’exploitation de cette prestation de service, a pour mission d’augmenter la performance énergétique des usines. L’entreprise développe également avec la collectivité, une démarche de R&D à travers des pilotes en situation réelle, des moyens humains et financiers dédiés, pour préparer l’assainissement du futur.
Notre réponse

Transition énergétique : les eaux usées sont une source d'énergie

Des transformations sont prévues avec ce nouveau contrat pour que les usines du territoire participent à la transition énergétique à travers deux volets : la réduction des consommations et la production d’énergie verte.

  • Pour l’usine de Tougas, à St Herblain, des capteurs et un système de pilotage couplé à une intelligence artificielle sont mis en place pour réduire de 17 % la consommation d’énergie globale d’ici 2021. Ce même pilotage sera déployé sur l’usine Petite Californie pour atteindre 11% d’économie d’énergie. Les plus petites stations de traitement des eaux usées de la métropole seront également concernées par ce programme d’économies d’énergie.
  • A Rezé, sur l’usine de Petite Californie, une partie du biogaz issu des boues est déjà valorisée en électricité via une turbine à gaz. En 2021, grâce aussi au monitoring des installations, la quasi-totalité du biogaz issu des boues sera transformé en biométhane et réinjecté dans le réseau GRDF. L’usine de Petite Californie produira ainsi 4 fois plus d’énergie verte.

 

Des pilotes R&D pour INNOVER et préparer l’assainissement du futur
Un Comité scientifique a été proposé par SUEZ dans le cadre du contrat, regroupant les experts de Nantes Métropole et de SUEZ ainsi que des partenaires universitaires et institutionnels. Il dispose d’un fonds d’innovation dédié pour développer des pilotes d’expérimentation choisis par la collectivité.
Dans ce cadre, un pilote de Recherche & Développement travaillera sur l’identification et la caractérisation des micropolluants médicamenteux identifiés dans le référentiel « Liste des substances pharmaceutiques dites de vigilance » ainsi que les micros-polluants de matière plastique. L’objectif étant de concevoir des traitements complémentaires au niveau du process.
D’autres sujets seront également investigués pendant la durée du contrat tel que la méthanisation où comment récupérer les émissions de CO2 pour le transformer en méthane.

Renforcer l’intégration des grandes usines en milieu urbain
Une démarche « NOSE » a été mise en place pour maîtriser les odeurs issues du process. Cette démarche passe par la cartographie des odeurs du site et des odeurs générées à l’extérieur du site à partir des informations remontées par un jury de nez et un système de 12 capteurs physico-chimiques.

STEP Tougas Nantes Mtropole

Les résultats

Des économies d'énergie et la production d'énergie verte

Méta Bio Energies en chiffres

  • A Rezé, sur l’usine de Petite Californie

- Capacité actuelle de traitement = 180 000 EqH   
- Baisse des consommations d’énergie de l’usine en 2020 : économie de 11% = 0.7 Gwh/an équivalent à la consommation de 148 foyers
- Actuellement valorisation énergétique en cogénération, en 2021 valorisation du biogaz et réinjection du biométhane dans le réseau GRDF  

  • A St Herblain, sur l’usine de Tougas

- Capacité de traitement : 600 000 EqH  
- Baisse des consommations d’énergie de l’usine en 2020 Economie de 17% = 3 Gwh/an équivalent à la consommation de 636 Foyers
- Projection pour Tougas du futur (2030) devenir une station à énergie positive :
- Potentiel en Energie verte :  25 Gwh/an injectés dans le réseau GRDF
- Energie positive : 15 Gwh/an  

Les résultats de la démarche NOSE et de l’étude sur les micro plastiques sont attendus d’ici fin 2020.


Recherches les plus fréquentes
TOP