Retour à la page d'accueil

Une bouteille à la mer

Pour créer un modèle axé sur le développement économique durable et l’économie circulaire, le groupe Procter&Gamble par sa marque Head&Shoulders, s’allie à deux partenaires de choix : SUEZ et TerraCycle. Le numéro un sur le marché des soins capillaires commercialise des bouteilles issues à 25% de plastiques collectés sur les plages. Cette initiative réunissant ces trois acteurs se développe notamment en Nouvelle-Aquitaine, sur les plages des Landes.

La mission

Réduire la pollution plastique des océans

Première mondiale, cette initiative repose sur des engagements forts en matière d’économie circulaire. Les chiffres sur la pollution plastique dans les océans sont éloquents : plus de 80% des déchets présents dans les océans sont composés de plastique, lequel met plusieurs centaines d’années à disparaitre. Aujourd’hui, environ 270 000 tonnes de plastique flottent dans les océans. Les problèmes soulevés par la Fondation Ellen MacArthur en 2016 symbolisent les enjeux liés à la pollution plastique.
Notre réponse

Produire des bouteilles de shampoing recyclable

Dans ce contexte, les acteurs industriels se réunissent autour de la co-construction d’un projet innovant qui s’appuie sur les expertises de chacun.

Head&Shoulders, en partenariat avec SUEZ et TerraCyle produit donc la première bouteille de shampoing recyclable issue à 25 % de plastique collecté sur les plages et recyclé.

Ces collectes, organisées dans toute l’Europe ont notamment eu lieu dans les Landes (40). Ces bouteilles sont commercialisées en France en série limitée (150.000 exemplaires) depuis juin 2017, dans les magasins Carrefour.

Les résultats

Un engagement récompensé par l'ONU

Ce projet a été récompensé par l’ONU avec le prix « Momentum for change » lors de la COP 23. Au-delà de la collecte sur les plages, cette innovation permet aussi de sensibiliser les industriels à l’importance d’intégrer plus de matières premières recyclées dans leurs processus de fabrication.
De la collecte à la vente, le projet se compose de plusieurs étapes. Tout d’abord, TerraCycle coordonne les collectes sur les plages avec l’aide d’associations et ONG locales. SUEZ trie, nettoie et transforme les plastiques en granulés qui sont ensuite réintégrés par P&G dans la fabrication des bouteilles.

Acteur majeur du recyclage des plastiques avec 9 usines spécialisées en Europe, SUEZ traite chaque année plus de 400 000 tonnes de plastiques sur ce territoire et produit déjà 150 000 tonnes de polymères recyclés. Aujourd’hui, le Groupe innove en faisant évoluer le geste d’apport et se fixe comme objectif d’augmenter de 50% sa capacité de traitement, en passant ainsi à plus de 600 000 tonnes, d’ici 2020.

Gageons que cette initiative suscite des actions similaires dans les prochaines années.

Recherches les plus fréquentes
TOP