Retour à la page d'accueil

L’île de Mayotte fait appel à SUEZ pour réduire son empreinte carbone

Le Conseil Départemental de l’île de Mayotte a confié à SUEZ en juillet 2019 la maîtrise d’œuvre complète de gares maritimes dédiées au transport de passagers dans le lagon. A la clé en 2023 : une réduction de son empreinte carbone de 4 000 tonnes CO2 par an, notamment grâce à la mise en service de navettes de dernière génération respectueuses de l’environnement.
La mission

Réduire le trafic routier tout en améliorant les conditions de transport

Situé à mi-chemin entre l'île de Madagascar et le Mozambique à l'est de l'Afrique, l’île Mayotte est un petit ensemble d'îles faisant géographiquement partie de l'archipel des Comores.

Mayotte a la plus forte densité de population en France après la région parisienne et ne dispose que d’une seule route côtière. Les problèmes de densité du trafic routier y sont donc très fréquents.

Conscient de cette problématique, le Conseil Départemental de Mayotte recherchait une solution pour réduire le trafic routier et par conséquent l’impact carbone de l’île, tout en améliorant les conditions de déplacement des habitants et touristes.

101e

département français après un référendum organisé en mars 2009

690

habitants au km2 en 2017

1

seule route côtière sur l’île
Notre réponse

Développer et optimiser les infrastructures du transport maritime

Les équipes de SUEZ Consulting travaillent sur la maîtrise d’œuvre complète des gares maritimes dédiées au transport de passagers dans le lagon de l’île. Ce projet, qui sera finalisé en 2023, permettra de réduire l’empreinte carbone liée au trafic routier en 4 000 tonnes de CO2 par an.

Nous mettrons en place des liaisons maritimes avec des navettes de dernière génération à la fois respectueuses de l’environnement et adaptées aux conditions de houle existant dans le lagon de Mayotte.

Pour ce faire, nous accompagnerons le conseil départemental dans différents travaux d’aménagement comme la construction de parkings, de pontons d’accueil des navettes maritimes, de gares maritimes destinées à la billettique, ainsi que des voies routières d’accès.

Assurer la satisfaction des usagers du transport maritime à Mayotte

L’objectif est de constituer à terme une référence dans le transport maritime de passagers dans l’océan indien. A la fois en réduisant l’impact carbone de l’île, mais aussi en améliorant les conditions de transport et le confort des travailleurs, étudiants et touristes, en diminuant les temps de trajet et des risques d’accidents.

Nous avons mené un projet similaire à Mayotte pour le Conseil Départemental, avec la réalisation d’un pôle d’échanges multimodal à Mamoudzou, regroupant transport terrestre (transports en commun, taxis) et maritime au travers de la barge. Celui-ci a rendu la gare plus fonctionnelle et attractive pour les usagers.

4 000

tonnes

de CO2 par an en moins en 2023,
c’est la réduction de l’empreinte carbone liée au trafic routier qui sera obtenue grâce à ce projet.
Recherches les plus fréquentes
TOP