Pôle Environnement de Borde Matin : une exploitation respectueuse de l’environnement

Borde Matin est un pôle environnement qui comprend l'une des trois installations de stockage de déchets non dangereux du groupe SUEZ en Région Auvergne-Rhône-Alpes. Implantée au sud-ouest de la commune ligérienne de Roche-la-Molière depuis 1972, il porte le nom du ruisseau qui le traverse.
La mission

Une équipe SUEZ de 30 personnes œuvrent au quotidien sur cette installation de 89 hectares. En France, le site figure parmi les premières installations de stockage de déchets non dangereux au sein de son pôle environnement, tant en matière de volumes traités qu’en énergie produite. Le site produit également du biogaz pour ensuite le faire transformer en électricité.

Avec Borde Matin, SUEZ s’engage à stocker les déchets non dangereux de la Loire et d’une partie des départements limitrophes (Haute Loire, Rhône). Du contrôle et du suivi des déchets entrants à la surveillance de la qualité des eaux, en passant par les techniques d’exploitation, Borde Matin est autorisé à recevoir 357 000 tonnes de déchets /an jusqu’en 2025 puis 270 000 t/an à partir de cette date. Ces apports sont constitués à 60% par des déchets d’ordures ménagères résiduelles et 40% par des déchets industriels banals non valorisables.

Notre réponse

Entrée sur le site

Tout déchet entrant sur le site fait l’objet d’une procédure d’acceptation préalable, basée sur la conformité du déchet avec l’arrêté préfectoral du site.
À son arrivée, le camion de déchets est pesé puis un contrôle administratif et visuel est effectué. Une seconde vérification a lieu lors du vidage du déchet sur la zone d’exploitation. Tout déchet non conforme est systématiquement renvoyé à son producteur.

Zone en exploitation

Le stockage des déchets se fait sur des surfaces d’environ 5 000 m² exploitées successivement. Pour assurer l’étanchéité parfaite et durable de la zone de stockage, un dispositif reposant sur deux niveaux de sécurité est mis en place : la barrière de sécurité active et la barrière de sécurité passive.

Intégration des zones réaménagées dans leur environnement 

Les zones de stockage sont réaménagées progressivement pour garantir leur intégration durable dans l’environnement.
Les effluents gazeux sont toujours collectés grâce au réseau de captage et les eaux de pluie sont détournées du massif de déchets par une nappe drainante. Après sa fermeture, le site sera encore surveillé pendant 30 ans.

Eaux de ruissellement internes

Les eaux qui n’ont pas été en contact avec les déchets sont dirigées jusqu’à des bassins étanches aménagés. Après vérification de leur qualité et mesure de leur quantité, elles sont rejetées dans le milieu naturel, le Borde-Matin.

Valorisation du biogaz en électricité 

Capté à travers un réseau de plus de 300 puits, le biogaz est acheminé par un réseau de plus de 14 km de tuyaux vers la plateforme de valorisation de B2M, où il est transformé en électricité.
La plateforme de valorisation de B2M  produit 33 GWh d’électricité/an, ce qui équivaut au tiers de la production électrique du barrage de Grangent.

Traitement des lixiviats 

Les lixiviats sont les liquides provenant de l’infiltration de l’eau à travers un déchet. Ils sont collectés dans le fond des casiers de stockage puis dirigés vers la station de traitement sur place.
Celle-ci dispose d’un traitement en 8 étapes, composé de techniques classiques de traitement des eaux usées et de techniques de haute technologie (décarbonation et filtration sur charbon actif), qui permet de rejeter les eaux traitées, directement en milieu naturel.

Des travaux sont actuellement en cours et se termineront à l’automne 2021 afin d’améliorer la performance du traitement des lixiviats.



Eaux souterraines

Elles sont analysées tous les trimestres par des organismes indépendants grâce à une série de piézomètres mesurant la pression, disposés en périphérie de l’installation.
Les résultats

Des solutions de valorisation et des impacts maîtrisés sur l’environnement.

Une certification développement durable

Certifié ISO 14001 (management environnemental), Borde Matin respecte les normes les plus exigeantes pour garantir durablement la protection de l’environnement.

Une vision de notre avenir écologique

Après presque deux ans d’instruction, de concertation et d’échanges, le Pôle Environnement de Borde Matin a obtenu un arrêté préfectoral autorisant la poursuite de l’activité de stockage jusqu’en 2053. Cet arrêté intègre des prescriptions fortes pour respecter les attentes des riverains, la Directive Cadre sur l’Eau et les principes de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte.

En 2025, seuls les déchets ayant fait l’objet d’un tri à la source des biodéchets seront acceptés en enfouissement. Avec cette technique, la dégradation des déchets est accélérée au cœur de casiers de stockage étanches fonctionnant sur le principe d’une méthanisation. Ainsi, la vitesse de production du biogaz, énergie verte 100% naturelle, est augmentée.
Plus d’énergie et moins de risques d’odeurs ! Doté d’équipements fonctionnant en cogénération, le site peut produire chaque année 33 GWh électriques et 26 GWh thermiques alimentant directement le réseau de chaleur urbain de la ville voisine de Firminy.
Résultat ? De l’énergie verte assurée pour répondre aux besoins électriques de 12 500 habitants et fournir chauffage et eau chaude à 5 000 habitants !

La biodiversité de Borde Matin 

A Borde Matin, il est également question de la préservation des animaux. Une multitude d’espèces d’oiseaux survolent le site chaque jour. De plus, la Ligue Protectrice des Oiseaux de la Loire a passé un partenariat avec le site de Borde Matin afin de suivre le dortoir des milans royaux et d’installer une placette d’alimentation pour les nourrir une fois par semaine.