Recyclage et valorisation

Réduction des déchets : les Français, de plus en plus convaincus et investis, prêts à passer le cap du tri des biodéchets

88 % des Français se disent investis au quotidien pour limiter leurs déchets. En hausse de 4 points par rapport à 2022, 57 % considèrent aujourd’hui que pour les réduire il ne suffit pas de bien trier. Il faut également adopter une consommation moins productrice de déchets.  63% des Français ont entendu parler de l’entrée en vigueur du tri des biodéchets au 1er janvier 2024**. 7 sur 10 ont confiance dans leurs collectivités pour la mise à disposition de solutions efficaces dédiées

A l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, SUEZ, leader des solutions circulaires dans les déchets publie son 4ème baromètre annuel « Les Français et la réduction des déchets », en partenariat avec l’institut de sondage ODOXA, réalisé auprès d’un échantillon de plus de 12 500 Français, représentatif de la population nationale. 

Cette nouvelle édition confirme que les Français estiment presque unanimement faire attention à réduire leurs déchets (88%). 36 % des Français s’impliquent systématiquement au quotidien et même 41 % des ruraux, 40 % des habitants de petites villes, 39 % des 50-64 ans et 49 % des 65 ans et plus. A l’inverse, les habitants de Métropoles (33 %) se disent moins investis, de même que les 25-34 ans (26%) et les moins de 25 ans (22%).

En hausse de 4 points par rapport à 2022, 57% des Français considèrent aujourd’hui que pour réduire ses déchets il ne suffit pas de bien trier – une habitude désormais ancrée dans le quotidien et considérée comme facile par 90% des interrogés – il faut également adopter une consommation moins productrice de déchets. Cette conviction est encore plus plébiscitée par les jeunes (65%) et les cadres (68%).
 
Parmi les écogestes mis en œuvre, deux comportements connaissent une forte progression en comparaison à 2022 : renoncer aux produits jetables (67%, +4pts*) et éviter les équipements et objets en plastique (78%, +3pts*). La plus grande vigilance des Français à l’égard du plastique se lit aussi dans le fait que la part d’entre eux privilégiant l’eau du robinet à celle en bouteille (73%), continue de progresser (+1pt*).
 
Dans une moindre mesure, les écogestes liés à la durabilité progressent également, dans un contexte de crise économique qui les favorise. 81% des Français essayent plus souvent de réparer leurs objets et équipements pour les faire durer (+1pt*) et 70% revendent sur des plateformes de seconde main des vêtements et équipements qu’ils auraient jetés auparavant (+1pt*).

 Nouveauté 2023 : le tri des biodéchets**

  • 63% des Français ont entendu parler de l’entrée en vigueur du tri des biodéchets pour les ménages. La notoriété de cette mesure est très clivée selon la catégorie d’âge : seuls 46% des moins de 25 ans en ont entendu parler contre 75% des 65 ans et plus.

  • 7 Français sur 10 font confiance aux collectivités pour la mise à disposition de solutions de tri efficaces, qu’il s’agisse d’habitants de Métropoles (69%), de villes moyennes (67 %) ou de communes rurales (70%).

  • 56% des Français ont déjà expérimenté le recyclage des biodéchets (37% le font systématiquement), 23% pourraient le faire au 1er janvier tandis que 21% y sont réfractaires. C’est en région parisienne (28%), en Région Sud-PACA (28%) et chez les habitants en appartement (31%) que l’on trouve la plus forte résistance au tri des biodéchets. A contrario, l’expérimentation du compostage a été nettement plus élevée chez les habitants de communes rurales (71%) et de petites villes (62%) ou chez les personnes vivant en maison (67%).
 

Aux côtés de collectivités pionnières, SUEZ participe à la création de modèles contractuels innovants intégrant des objectifs de réduction des déchets. Ainsi, avec les contrats de collecte du Grand Montauban, de Limoges Métropole, de Nîmes Métropole, celui des déchèteries de Nevers Agglomération ou encore de l’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique OCTAV à Lunel-Viel, SUEZ développe une expertise unique pour accompagner les collectivités dans leur transition écologique au bénéfice des habitants.

* en référence au baromètre SUEZ x ODOXA 2022.
** À compter du 1er janvier 2024, conformément au droit européen et à la loi anti-gaspillage de 2020, le tri des biodéchets sera généralisé et concernera tous les professionnels et les particuliers. Les collectivités locales seront tenues de mettre à disposition des particuliers des solutions de tri des biodéchets.

Méthodologie
Enquête réalisée par voie électronique du 19 septembre au 6 octobre 2023 sur un échantillon de 12 529 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, en termes de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de région, de département et de catégorie d’agglomération

Contact presse