Projet VISION

Fruit de l’appel à projet lancé par l’Agence de l’Eau Adour Garonne, VISION est un projet porté par l’Eau de Bordeaux Métropole, et piloté par le SUEZ Le LyRE, l’un des nos 17 centres de recherche et d'expertise - en partenariat avec le bureau d’étude E6-consulting et l’entreprise Atelier Paysage.
L’objectif du projet VISION est d’apporter des outils aux collectivités pour développer des systèmes de rafraichissement économes en eau, environnementalement durables, et répondant aux attentes des citoyens.

Accroître notre résilience face au changement climatique 

L’identification des îlots de chaleurs urbains

Conséquence de l’architecture urbaine, un îlot de chaleur se définit par l’écart de température qu’il présente avec les zones environnantes, et qui peut aller de 1 à 4°C. Un phénomène d’autant plus apparent la nuit, normalement synonyme d’une diminution de la température.
Sur le territoire de Bordeaux Métropole, une cartographie des températures de surface croisée à des données sociologiques (telle que la densité de population par exemple) permet d’identifier les sites les plus appropriés pour mettre en place des dispositifs de rafraîchissement.  

L’étude des solutions de rafraîchissement basée sur l’eau en France et à l’international

Cette étude a permis d’analyser les solutions ponctuelles déjà déployées dans l’espace public. Un document de synthèse permettant d’évaluer et de comparer ces solutions de façon empirique est proposée : efficacité (baisse des températures ressenties), type d’eau utilisée (si l’eau potable est nécessaire ou non), les travaux exigés, les consommations en eau et en énergie nécessaires au fonctionnement, l’intégration dans l’architecture urbaine, l’entretien et la durabilité de la solution dans le temps.

Mises en place et tests de solutions de rafraîchissement

Pendant deux étés, des systèmes de rafraîchissement ont été installés et suivis (jeux d’eau, brumisateurs, fontaines, arbres, arrosage de la chaussée…) sur la Métropole Bordelaise. Leurs performances en termes de rafraîchissement, impact environnemental (consommation en eau et électricité, Analyse du Cycle de Vie…) et la prise en compte des avis des usagers, ont été mesurées et étudiées.
Par exemple, à Cenon, la place François Mitterrand, identifiée comme un îlot de chaleur urbain dans un quartier densément peuplée, a accueilli un îlot de fraîcheur modulaire associant allées végétalisées, pergola, toile d'ombrage et brumisation durant l’été 2020.

Un projet de recherche … avec bénéfices à court terme

Les effets bénéfiques des différentes solutions ont été évalués via la mise en place de capteurs de température et d’hygrométrie, et des mesures Infra Rouge.
En parallèle une grande enquête en ligne, des entretiens, des micros-trottoirs et des observations sur sites ont apporté des éléments permettant de mieux appréhender la perception des habitants face à cette problématique et de prendre en considération leurs attentes.
Au final les résultats du projet ont abouti à des éléments concrets et chiffrés pour proposer des solutions de rafraîchissement efficaces, durables et adaptées aux différentes typologies de quartiers dans l’espace urbain.

Application à la lutte contre le street-pooling

L’un des bénéfices annexes attendu est la diminution du street-pooling ( « piscine de rue »), qui consiste à ouvrir illégalement une bouche d'incendie afin de se rafraîchir avec l'eau qui en jaillit. Véritable fléau estival, cette pratique ne cesse de se propager durant les périodes de grandes chaleurs. Elle est pourtant nuisible pour l'environnement, potentiellement dangereuse, coûteuse pour les collectivités et nécessite l’intervention d’une équipe pour mettre fin à l’écoulement.
En proposant une alternative à cette pratique, les partenaires du projet VISION entendent bien contribuer à enrayer le phénomène.